· 

LECTURE DE LA SEMAINE

 

 

Cette semaine, c'est Sylvie DESTRUEL qui vous fait part de sa lecture de confinement. 

 

"La Valse des arbres et du ciel" de Jean-Michel GUENASSIA.

 

Si vous êtes sensibles à l'univers de la peinture et, plus particulièrement à la vie et l'oeuvre de Van Gogh,

ce roman va vous enchanter !

Ce roman nous révèle une version étonnante des derniers jours de l'artiste et de son ultime amour : Marguerite, fille du Docteur Gachet. L'auteur émet d'autres hypothèses sur la fin de vie de l'artiste. Et si le Dr. Gachet n'avait pas été l'ami fidèle des impressionnistes ? Et si Marguerite avait été une femme beaucoup trop passionnée ? Et si Van Gogh ne s'était pas suicidé ?

Jean-Michel Guenassia mêle puissance romanesque et vérité documentaire. Pas de figures de style pompeuses, c'est clair et limpide. Sous sa plume, les toiles de Van Gogh prennent vie comme si elles s'imprimaient sur les pages du livre.

J'ai trouvé dans ce livre une lettre de Van Gogh à son frère Théo. J'ai envie de vous livrer cet extrait, car il invite, en cette période délicate, à nous interroger sur le sens profond que l'on souhaite donner à nos vies :

"Plus j'y réfléchis, plus je sens qu'il n'y a rien de plus réellement artistique que d'aimer les gens."

 

 

Jean-Michel GUENASSIA est un écrivain français, ancien avocat, qui débute en écrivant des scénarios pour la télévision et des pièces de théâtre. En 1986, il publie un roman policier : "Pour cent millions". Après 6 ans de travail, en 2009 paraît "Le club des incorrigibles optimistes", salué par la critique et couronné par le Prix Goncourt des lycéens. En 2012, "La vie rêvée d'Ernesto G." est également primé. En 2016, "La valse des arbres et du ciel", présenté ici. Enfin, en 2017, "De l'influence de Davis Bowie sur la destinée des jeunes filles", qui a fait l'objet d'un Café littéraire à la Médiathèque La Malle d'Allionis.